Papotage
Entrez entrez vous ne serez pas déçu(e)

Papotage


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Bonjour

Notre forum a été amélioré
veuillez lire les nouveautés ci-dessous

 merci
Le 27 Août 2009

Modifications des forums et de leur contenu

voir Annonce pour plus de précisions
Un bouton de "citation multiple" a été ajouté afin de vous permettre de citer éventuellement plusieurs posts.
voir dans le sujet nouveautés forum ANNONCE
les explications plus détaillées


Un système de points a été mis en place
pour le fun
veuillez vous rendre dans le forum ANNONCE sujet nouveautés
pour en voir les détails



Partagez | 
 

 Les Fables en argot ou pastichés

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Les Fables en argot ou pastichés   Jeu 28 Fév - 22:12

Le corbeau et le renard

Maître Corbeau sur un chêne mastard
Tenait un from'ton dans le clapoir.
Maître Renard reniflant qu'au balcon
Quelque sombre zonard débouchait les flacons
Lui dit: «Salut Corbac,c'est vous que je cherchais.A côté du costard
que vous portez, mon cher,
La robe du soir du Paon
est une serpillière.
De plus, quand vous chantez,
il paraîtrait sans charre
Que les merles du coin
en ont tous des cauchemars.»
A ces mots le Corbeau
plus fier que sa crémière,
Ouvrit grand comme un four
son piège à ver de terre.
Et entonnant "Rigoletto"
il laissa choir son calendo.
Le Renard le lui pique et dit:
«Apprends mon gars
Que si tu ne veux point
tomber dans la panade
N'esgourde point celui
qui te passe la pommade...»

Moralité:

On doit reconnaître en tout cas
Que grâce à Monsieur La Fontaine
Très peu de chanteurs d'opéra
Chantent aujourd'hui la bouche pleine.

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)


Dernière édition par Craoline le Jeu 13 Nov - 19:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
hchandolu
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6138
Age : 62
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Jeu 28 Fév - 22:22

Corbeau-le-ballotin sur un arbre paumé,
Planquait entre ses crocs un comac frodogome;
Renard-le-combinard qui n'avait pas croqué, Radina en loucedé pour lui faire à l'estom;
- Bavonjavour mon pot', je n'avais pas gaffe
Que tu étais Si bath, et Si bien balancé.
Sans attiger, Si tes chocottes
Sont kif-kif avec ta bouillotte,
Tu es le plus girond des mectons du loinqué...
A ces vann's, le corbeau se sentit chanc'tiquer, Et pour mieux faire zieuter ses crocs,
Débrida son bavec, lâchant son calendos.
Le renard le brifa sans casquer un rotin, Jaspinant : " Je t'ai eu avec mon baratin.
Les marles auront toujours la loi avec les caves ;
Ce rencard me vaut bien un fromag', têt' de nave! "
Le corbeau répondit : " Vieille cloche Je m'en tap', ce fromgi avait des astibloches "
Moralité :

Chacun dans son loinqué, s'il veut rester peinard,
Doit boucler son clapet devant les combinards.

_________________


_(¯`·._ hchandolu `·.„.•¤­‹»
Revenir en haut Aller en bas
hchandolu
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6138
Age : 62
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Ven 29 Fév - 20:25

La Cigale reine du hit-parade
Gazouilla durant tout l'été
Mais un jour ce fut la panade
Et elle n'eut plus rien à becqueter.
Quand se pointa l'horrible hiver
Elle n'avait pas même un sandwich,
À faire la manche dans l'courant d'air
La pauvre se caillait les miches.

La Fourmi qui était sa voisine
Avait de tout, même du caviar.
Malheureusement cette radine
Lui offrit même pas un carambar.
- Je vous paierai, dit la Cigale,
J'ai du blé sur un compte en Suisse.
L’autre lui dit : Z'aurez peau d'balle,
Tout en grignotant une saucisse.

- Que faisiez-vous l'été dernier ?
- Je chantais sans penser au pèze.
- Vous chantiez gratos, pauvre niaise
Eh bien guinchez maintenant !

Moralité :

Si tu veux vivre de chansons
Avec moins de bas que de hauts
N'oublie jamais cette leçon :
Il vaut mieux être imprésario

_________________


_(¯`·._ hchandolu `·.„.•¤­‹»
Revenir en haut Aller en bas
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Lun 3 Mar - 19:36

La laitiète et le pot au lait

Perrette, une belle enfant, sur la route fleurie
Allait un gros bidon sur son p'tit caberlot
Proposer son Lolo aux bouseux du pays.
Ses tresses violettes,
Sa jupe d'un beau vert
Sa jolie trottinette
Jetaient un jus d'enfer.
Elle gambergeait déjà que son Lolo vendu
Lui paie dix douzaines d'oeufs et sans doute un peu plus
Pourquoi pas des poulets, se disait la donzelle
Et même si le renard m'étouffe deeeux trois chapons
En vendant ceux qui restent j'achèterai un cochon
Ca becquette trois fois rien, ça fait un tas de lard
J'aurais, le revendant, du blé plein mes tiroirs.
Et qui qui va s'payer avec tout cet artiche
Une vache et puis son veau
Que j'entends gazouiller déjà dans mon enclos ?
Cherchez pas, c'est bibiche.
Là-dessus, la môme Perrette
S'emmêle la trottinette
V'là tout le jus d'loloches
Qui se fait la valoche...
L'histoire fit marrer les pecquenots
On l'appela la môme Lolo.

Moralité:
Ca n'est pas de rêver dont il faut se méfier
Les cochons, les couvées sont pas bien dangereux
Non, quand tu prends la route, faut toujours vérifier
S'y a pas un con en face et la pression des pneus !

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
hchandolu
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6138
Age : 62
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Mar 4 Mar - 11:06

LE HERON

Un jourdé, sur ses quill's avec ses longs panards,
Le héron au long pif, se croyant malabar,
Lézardait au bord de la flotte.
La lance était gironde, on s'y biglait l'portrait,
Et la carpuche y chamboulait
Avec le broch'ton son vieux pote,
Le héron aurait pu se bégaler avec,
Car son estom avait des crampes;
Et qu'il pouvait de rif s'en fourrer plein la lampe,
Au lieu de tomber sur un bec.
Mais, il était cresson et bouffait à ses plombes
Débloquant comme un vrai tordu.
« Il y a bien assez de pescal's dans le jus,
Pour que de brifer je me bombe.»
Une tranche montra sa bouille.
Bon pour les loquedus, bonit-il en loucedé.
Mézigue aime mieux la péter
Que de croquer cette tambouille.
Puis notre cav' vit un goujon.
Du goujon pour ma pomme ? tu charries papillon;
Ce n'est vraiment pas une affure.
Gaffons dans un autre loinqué.
Mais les pescal's s'étaient triqués,
Et notre cafouilleux dut s'mettre la ceinture.
moralité
A vouloir trop faire le poireau
On se tape des bigorneaux

_________________


_(¯`·._ hchandolu `·.„.•¤­‹»
Revenir en haut Aller en bas
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Mer 5 Mar - 18:53

La tortue et les deux canards

Un' tortue qui avait un désert sous l'chignon
(Bref) qui avait pas inventé les patins à roulettes
Se caillait la laitance à cause de deux trognons
De p'tits canards futés qui s'prenaient pour des jets.
Un peu rouleurs, les gars, y faut bien dire
De la gross' balayeuse se payaient la tirelire.
C'qu'elle voulait c'est voler, la mémère écaillée,
S'envoler au plaftard et traverser la Manche
Laisser choir son balai et ... s'emparer du manche.
Essayant mille façons de pouvoir se tailler
Elle bricole des engins qui sont pas très au point
Et elle prend des gamelles, des bûches et des gadins,
Mais à force de rogne, de jurons dégoisés,
Un beau jour elle s'arrache avec une fusée
Elle se prend les pinceaux sans dout' dans l'gouvernail
Et elle pique aussi sec le tarbouif dans la baille.
Comm'la Tortue coulait dans le sirop d'pébroque
Les canars héroïques la rattrapent par le froc.
Ca y est, elle vole enfin, mais cette grande niaise
Ouvre si grand le bec pour mieux ramener sa fraise
Qu'aussitôt elle se crashe
Vers le plancher des vaches.

Moralité:
Comme disait mon aïeul
Avant qu'le bourreau l'exécute
Quand on a une grande gueule
Vaut mieux avoir un parachute.

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
hchandolu
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6138
Age : 62
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Jeu 6 Mar - 9:06

L'ours et les deux compagnons


Deux combinards, fauchés à blanc,
Gaffant qu'ils n'avaient p^lus de ronds,
Cavalèr'nt un jour, à la flan,
Baratiner un mironton.
Nous avons, bavèr'nt t-ils, pour te faire un pardingue,
Repéré dans le bled, un ours des plus comacs.
Si tu veux les lâcher, débrider ton morlingue,
Nous t'apportons sa p'lure, et tu nous file un sac.
Gigo, cavalez en vitesse.
A vous mon fric et mes pélots.
Là-d'ssus, v'là nos mecs à la r'dresse
Qui bagot'nt se mettre au boulot.
Arrivés sur le tas, ils zieutent la bestiole,
Qui les gaffe à son tour; assis sur son pétard.
Ils n'os'nt en bonir une, ayant tous deux les grolles,
De se faire arnaquer, comme des dégonflards.
Et, biglant Martin qui radine
De leur côté, d'un même accord
Ayant gambergé la combine;
Chacun pos' sa chique, et fait l'mort.
Ces truands à la manque me prennent pour une gourde,
Bonit l'ours à la page en s'approchant du preu.
Puis, lui ayant jacté quelques mots aux esgourdes,
Il se trique en peinard, loin de nos cafouilleux.
Ceux-ci, encore à moitié dingues,
S'empress'nt de mettre les bouts de bois.
Nib de pognon, nib de pardingue,
Notre ourson ayant eu la loi.
Dis-moi, dis le second, ce que ce vieux duch'noque
A bien pu te baver, avant de se barrer ?


moralité
Que l'on ne doit jamais, à moins d'être sinoque,
Fourguer la p'lure de l'ours avant qu'il soit clamsé.

_________________


_(¯`·._ hchandolu `·.„.•¤­‹»
Revenir en haut Aller en bas
hchandolu
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6138
Age : 62
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Ven 7 Mar - 11:49

L'Huitre et les Plaideurs




En virée sur le bord de la Mare aux harengs,
Deux pescadous jactaient en picolant un litre;
Quand leurs chasses, sur le sable, gaffèrent en même temps,
Ballottée par la flotte, la plus bathe des huîtres.
Pour bibi fit le preu, je vais me la taper.
Et moi bava le seu, je becqu'terai des figues;
Minute papillon, il ne faut pas charrier.
J'ai biglé le premier, cette huitre est à mézigue.
Des clous, c'est à bibi. Et comme deux ballots,
Voilà nos deux mirotons qui se cherchent des rognes,
Prêts à se tabasser, riboulant des callots;
Aucun d'eux ne voulant dans l'coup passer la pogne,
Esgourdant leur raffût, arrive un pouilladin,
Courant aux pescadous, au rif il se rencarde.
Au lieu de vous filer la beigne sur le tarin,
Bonissez-moi pourquoi chacun de vous pétarde.
Nous avons, dit le preu, sur le bord du bouillon,
Affurés de cette huître, une vraie bégalade,
Et chacun d'nous voudrait s'la coller dans l'lampion.
Au lieu de la pêter, ou même d'aller au fade,
J'ai trouvé la combin', pour vous filer d'accord;
Répond le pouilladin. Et devant les deux billes,
Il s'envoie l'huître en douce et met les coudes au corps,
Laissant nos chicandiers se taper les coquilles.

moralité
Dans toutes les combin's, y a toujours un coquin:
C'est lui qui se bégale et vous qui fait's tintin.

_________________


_(¯`·._ hchandolu `·.„.•¤­‹»
Revenir en haut Aller en bas
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Lun 10 Mar - 19:43

Le lièvre et la tortue

Rien ne sert de trisser faut s'arracher à point!
Le lièvre et la Tortue en savent quelque chose
Cette dernière dit au Lièvre: "Si tu l'oses
Veux-tu faire la course ? Tu ne me battras point
J'atteindrai le poteau qu'tu aperçois là-bas
Avant que tes bacchantes en aient frôlé le bois"
"Il faut te faire soigner, dit l'autre fanfaron,
Et n'aurais-tu pas une araignée dans l'plafond ?"
"Une araignée ou pas je parierai encore",
Dit la Tortue pensant qu'le vantard avait tort.
Jouant un camembert contre dix-huit carottes
La Tortue entreprit de descendre la côté.
Avoir se dandiner cette vieille fêlée
Le Lièvre se poilait du haut de la colline
Il aurait tout loisir de voir à la télé
Les films de Charlot et ceux de Marilyn,
Il matait tranquillement "Tarzan à Bornéo"
Quand la Tortue fonçant à dix-huit mètres à l'heure
Avec des crampes aux cuisses approchait du poteau
Le prétentiard alors partit à cent à l'heure.
Il était cependant trop tard, c'était perdu
Et la Tortue déjà lui réclamait son dû
Honteux de s'être fait berner tel un mille-pattes
Il admit qu'la Tortue l'emportait haut-la-patte !

Moralité:
Si t'as envie, bonhomme, d'êtr' le premier partout
Y'a pas qu'les moltegommes, y faut avoir du chou !

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
hchandolu
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6138
Age : 62
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Dim 16 Mar - 20:58

Le vacher et le garde chasse


Colin le branquignolle, un jeune et bon pétrousse,
Gardait un jourdé en cambrouse,
Un grand troupeau de lachevées;
Quand radina un autre dingue,
Pourvu d'un clebs et d'un vieux flingue,
Qui biglait dans tous les loinqués;
Pour y dégauchir un civet
A se filer sous les crochets.
Pose les dés, mon pote, lui jaspina Colin;
Tu vas zieuter sur mes bestioles,
Et mézigue avec mes guibolles,
Va s'occuper de ton turbin.
..............................................
Voilà donc Colin le billot,
Qui décarre avec le cabot,
Pour que son aminche un peu cloche,
Se tape un loubem de bidoche.
Soudain, devant ses chass's passe un gib'lot mastar.
Il vise, il tire, et ran, il occis son clébard,
Qui chancetique dans le fossé;
A tout jamais ratatiné.
Pas vergeot, dit Colin, pour un coup je me gourre.
Mais je dois renquiller, je vais être à la bourre.
Son flingue n'ayant plus de pruneaux,
Il radina vers son troupeau.
Celui-ci avait mis les voiles,
Son gardien ronflant aux étoiles.
Colin eut beau gaffer, débrider ses carreaux;
Que dalle, des lachevées il ne restait que peau.
Le pôvre s'arrachant les tifs,
A sa piaule cavala de rif,
Tout débloquer à son daron
Qui le dérouilla d'un marron,
Lui bavant aux esgourdes: « Lorsque l'on est miro,
On se planque dans sa carrée.»
..................................................
moralité
Que chaque mec fasse son boulot
Les lach'vées seront bien gardées.

_________________


_(¯`·._ hchandolu `·.„.•¤­‹»
Revenir en haut Aller en bas
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Lun 17 Mar - 18:59

Le lion et le Moucheron

Un roi du bel canto
Refusa de chanter en duo
Le grand vol du bourdon
Pardon.. du Moucheron
Avec un picador.
Voici ce qu'il advint: Alors, ce fut la guerre...
Ne nous y trompons pas, c'est pour le gros mastard
Que ce fut une galère !
Il se fit picouiller jusqu'au sang, jusqu'aux os
L'épée de son ennemi plantée dans les naseaux.
Quand le petit triomphe, il s'imagine qu'enfin
Il peut éternuer plus haut que son tarin.
Erreur Watson !
Car il se peut très bien
Qu'un autre minus passe
Et te cloque à son tour le pif dans la mélasse.

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
hchandolu
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6138
Age : 62
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Lun 17 Mar - 20:44

La Poule aux oeufs d'or



Le radin paume tout, en voulant trop palper.
C'est c'que n'avait pas gambergé
Totor le cul-terreux; qui paumait l'carafon
De bigler que sa poul' pondait des oeufs de jonc.
Croyant à sa bestiole un magot dans le bide,
Il la buta, l'ouvrit; Que dalle, elle était vide.
Comm' toutes ses copin's, qui ne rapportaient qu'pouic.
Et v'là notre glaiseux sans bestiole, et sans fric.
.......................................................
Ainsi combinent les petzouilles,
Totor avec sa poule avait le bath filon.
De l'avoir bousillé pour lui faucher son jonc,
Il n'a plus un rond dans les fouilles

_________________


_(¯`·._ hchandolu `·.„.•¤­‹»
Revenir en haut Aller en bas
hchandolu
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6138
Age : 62
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Sam 22 Mar - 11:21

Un loup, pour se taper la cloche,
Avait dégauchi deux gigots,
Quand il eut bouffé leur bidoche,
Il voulut se taper les os.
L'un deux, plus mastar que ses potes,
Lui resta au fond du collier, Où, malgré ses grandes chocottes,
Il ne put le fair' débiner. Voyant radiner la cigogne,
Il lui bava, faisant l'bon mec:
« Voudrais-tu me prêter la pogne,
Pour me virer c'que j'ai dans l'bec ? »
Dac-dac; laisse opérer mécolle.
Et de rif, faisant gaffe aux crocs,
La cigogne allongeant son col,
Lui sortit l'oss'let du gaviot.
Et maintenant, lui bonit-elle,
Tu vas me raquer mon boulot.
Te raquer, tu charries ma belle,
Me prendrais-tu pour un billot ?
Au lieu de ram'ner ta bouillotte,
Tu ferais bien mieux de calter;
Et surtout, t'estimer vergeotte,
Que mézigu' ne t'aies pas becqu'té.
moralité
Prêtez la pogne à vos poteaux,
Ils voudront avoir votre peau.

_________________


_(¯`·._ hchandolu `·.„.•¤­‹»
Revenir en haut Aller en bas
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Mar 25 Mar - 22:44

Le rat des villes et le rat des champs

Un beau gaspard des champs qui becquetait des radis
Carottes et betteraves du lundi au sam'di
Vit un beau château-fort d'allure hospitalière
Qui devait regorger de pain et de gruyère.
Déjà, de tous ces mets qui l'ont affriadé
Les effluves parviennent à son fer à souder
Allongeant les compas vers la cité obscure
Il voit le rat des villes son compère citadin
Qui l'invite à croquer un festin d'Epicure.
Aimez-vous le gruyère, dit-il, sinon, j'ai du boudin"
Le fromgi encagé qui descend du plaftard
N'a pas le temps d'arriver, y'a un os quelque part,
C'est l'alerte qui sonne et son pote qu'a verdi
A déjà planquousé la tortore à l'abri.
Le tumulte s'apaise et nos deux gastronomes
S'apprêtent à briffer enfin le fromtegom,
Mais à peine attablés c'est encore le chambard
et voilà la bectance qui repart au plaftard.
Le rat des champs enfin trouv' complét'ment idiot
Le fromage en prison qui arrêt' pas son yo-yo
Et fuyant en courant avant d'êt siphonné
Il revient à son champ mastèguer ses navets.

Morailté: (Je dirais malgré tout que:)
Du caviar dans l'métro à l'heure d'affluence
Vaut mieux qu'un p'tit radis machouillé dans l'silence.

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
hchandolu
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6138
Age : 62
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Mar 25 Mar - 23:03

Le corbeau et le renard par Biloute


Ch'corbiau et chl'Arenard

Un biau corbiau tout noir, incrinqué su chin ape,
t'nau ben serré din s'bouc un fromache eud' Maroille.
Un jonne finnaud d'arenard, l'estomac in écharpe,
Par l'sentiment guidé, nifla vers ché zétoiles.


"Ah! Te v'la biète à z'ailes, ben ché ti qué j'cachau.
A coté d'ti, arnéqué tout in noir,
Ché coulons du concours y z'ont l'air ed' pequenauds.
Din l'roucoulate aussi, éj'su même prêt à croire,
qu'eune canchon comme eul tienne, elle laiss'rau ben penauds
Rossignols et magnons qui cantent là tous les soirs."
A ché mots, ch'corbiau y n'sarsent pu picher,
Y comminche à canter in ouvrant tout grand s'biec,
Du coup, y a sin puant qui comminche à glicher
Et pis qui queu par tierre à côté du fennec.
L'agrippeux animal d'mindau que d'l'ingloutir,
"Chi té n'veux nin, fifi, t'intiquer din l'berdoulle
-Dit intre deux bouquées ch'ti qui n'faijau qué d'rire-
N'acoute don point ch'tilal qui t'raconte des cacoules"

Y a tout d'même eune morale à propos d'not arnard...
A force eud s'in venter, cha a fait l'tour delle tierre,
Et y a pu d'aut' moniaux que l'arenard a pu s'faire.
Ben si à st'heure dz' arnards, te nin vo pu grinmin
Ché qu'à trop ouvrir l'bouc y zont tous quervé d'faim.

_________________


_(¯`·._ hchandolu `·.„.•¤­‹»
Revenir en haut Aller en bas
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Mer 26 Mar - 20:50

Le renard et la cigogne

Un renard généreux, une fois n'est pas coutume,
Invita à becqueter commère la Cigogne.
Un méchant bouillon clair fait de piteux légumes
Fut servi dans un plat sans la moindre vergogne.
Tandis que l'échassier essayait vainement
D'aspirer en ce plat si peu accomodant
Le goupil se goinfrait en lapant goulûment
Il eût tôt fait d'assécher l'écuelle.
Afin de se venger de ce goujat, l'oiselle
Le convia à son tour à un festin de rois:
Du hachis parmentier suivi d'un bavarois..
Et pourléchant déjà ses babines gourmandes
Le Renard remerciait en reniflant la viande.
La cigoge entendant se venger de bon droit
Servit tout le repas au fond d'un vase étroit.
La rusée dégusta au fond de ce long pot
La pâtée que jamais n'atteignait le museau.
Honteux comme un taureau
Qu'a paumé ses deux cornes,
Le renard s'était fait rouler dans le pop-corne.

Moralité:
Trompeurs, si vous voulez cette farce éviter
Y'a qu'en brisant le vase que vous pourrez becqueter.

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Ven 28 Mar - 15:55

Le Renard et les Dindons

Pour mieux se gaffer d'un Renard
Tournicotant dans le bosquet,
Sur les hautes branches d'un chêne
Quelques dindons s'étaient planqués.
En plein nuit, deplus, une lune cafteuse
N'arrangeait pas du tout les plans du vieux rusé.
Du haut de son perchoir, les volailles moqueuses
Se poilaient en voyant le goupil désabusé
Ce dernier n'avait pas qu'un tour dans sa musette
Pour tromper la méfiance de ces gros emplumés
Il voulait plaire à ceux qu'il aurait tant aimé
Déchirer de ses crocs sans souci des arêtes.
Il feignit de grimper se dressant sur ses cannes
Fit semblant de clamser puis de ressuciter
Jouant à la marelle faisant l'aéroplane
Et bien sûr les gros piafs n'osaient pas roupiller
Ayant les nerf tendus comme des cordes à violons
Et comme hypnotisés par le fourbe Renard
Les dindons du perchoir piquant ttous de la tpete
Se sont évidemment cassés la margoulette.
Les pauvrets dont l'excès de prudence fut fatal
Ont fini dans l'buffet de l'aut' qui avait la dalle.

Moralité:
C'est quand tu crains l'averse à l'abri d'un tilleul
Que tu prends un boeing sur le coin de la gueule.

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
hchandolu
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6138
Age : 62
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Mar 8 Avr - 7:45

Le Crabe et sa fille


Dans un aquarium à Pékin
Au restaurant des Trois Lotus
On dansait du soir au matin
Quand les tauliers couchaient leurs puces.
Une crabette aux superbes cuisses
Qui tricotait bien des guiboles
S'étonna queson vieux lui bonnisse:
- Mais pourquoi qu'tu t'en vas d'traviole ?
.. et il lui tangote un' gambillette
Mais qui va d'Colmar à Quimper.
Pas convaincue, la p'tite crabette
Se gratte une chouïa la cafetière.
Le vieux, croyant sa manière bonne
Dit: - mate un peu c'qui faut qu'tu fasses.
Et il attaque un charleston
Qui fout le barouf dans la strasse.
Les loupiotes s'allument soudain,
Les homards bien sûr font les sourds,
Le mérou dit: - J'y suis pour rien.
Le vieux crabe reprend son cours:
- Tu vois tu n'as qu'à faire comme moi,
Laiss'toi guider par tes gambettes.
- D'accord, mais aussi toi papa
Tu te mélanges les pincettes.
A nouveau le vieux caracole
Convaincu qu'il danse comme béjart
Et il admet pas furibard
Qu'on prétend qu'il guinche de traviole!

Moralité:
Si ton vieux ne trouve pas ta bouche
Quant il approche la cuillère,
Ne lui fais pas r'marquer qu'y louche
Et t'auras deux fois du dessert !

_________________


_(¯`·._ hchandolu `·.„.•¤­‹»
Revenir en haut Aller en bas
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Mar 8 Avr - 19:53

Le loup et l'agneau

Sur le vaste échiquier de not' mond' de misère
Un agnelet nature qui tétait l'onde claire
Se gourait pas un poil éclusant la lancequine
Qu'un loup l'cherchait partout pour en faire un Tajine.
- Viens ici p'tit loubard, qui t'a filé l'condé
De tremper ton gros blair dans mon sirop d'ablette ?
- Mais sire, je savais pas, j'en ai sifflé qu'un dé
Ce n'est pas pour si peu que vous m'faites la courette ?
Le loup à toute bubure enjambe le cresson
Poursuivant l'innocent qui a plus un poil de sec.
Le loup certes est plus fort, mais en guise de leçon
On verra qu'un teigneux peut tomber sur un bec.
Finalement comme chez nous, y a des moutons bêlants
Y a des faibles et des forts, y a des noirs et des blancs ...
Le roi, lui, il s'en tape, il est pas dans l'troupeau
Il compte en s'endormant ceux qui paient des impôts.

Moralité: Tuer un p'tit agneau sans défense ? ... C'est bien laid ...
Mais c'est pas dégueulasse avec des flageolets !

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)


Dernière édition par Craoline le Jeu 10 Avr - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Jeu 10 Avr - 19:28

Le Loup, la Chèvre et le Chevreau

Une biquette et son p'tit salé
Vivaient dans une crèche super.
Pour regonfler ses pauv' pelotes
De son blanc Lolo maternel
Elle sit au mouflet: je déhotte
Remplir les boîtes à camembert;
Mais fais gaffe n'ouvre pas au loup
Il adore les jolis biquets
S'il se pointe c'est pas compliqué
Exige patte blanche avant tout !
Le loup se dit mon p'tit mignon
Je vais te becqueter sans oignons !
Il s'approche de la casbah
Pendant qu'le cabri joue tout seul
Et cogne à la lourde fissa.
Sans arrêter de s'fend la gueule
Le chevreau dit: Qui c'est qu'est là ?
C'est moi, dit l'autre, c'est Gaston
Je viens vous livrer du charbon !
Mais le moujingue qui s'méfie
Lui écrabouille les salsifis.
Le loup fuit ce lieu diabolique
Pour s'acheter des antibiotiques
Et revient pour prendre sa revanche
Avec une belle paluche toute blanche.
Mais le mouflet, qui n'est pas né d'hier,
Est pas ramolli d'la théière.
Le loup essaie l'coup d'la sonnette
Mais s'en prend encore plein la tête.
Forcément devenu pacifique
Il s'en fut brouter des colchiques.

Moralité:
La chèvre est une vraie menace...
Y'a pas qu'au four qu'elle est coriace !

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
hchandolu
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6138
Age : 62
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Lun 14 Avr - 14:00

Les Animaux malades de la Peste

Ayant gaffé leurs potes dévisser leur billard,
Et clabotter par la pestoche,
Tous les bestiaux du mond' s'étant filés rencard,
Discutaient en s'tapant la cloche.
Je crois, jaspinait le lion, décarrant du désert,
Que l'ciel nous punit d'nos arnaques;
Et que pour nous r'becqu'ter, au lieu d'fric et d'auber
L'un de nous d'vrait payer d'sa barbaque.
Le preu, je suis tout prêt à sacrifier mon lard;
N'ayant pas été des plus chouettes,
En becqu'tant les bêlants, ainsi que les deux clébards,
Que trimbalait la môm' Nénette.
Te buter pour si peu, ton gniasse n'est pas marteau ?
Bava l'renard, un p'tit mariol.
Bêlants, bergères, cabots, ça compte pour ballepeau;
Mézigu' t'en file sa parole.
Et bibi, dit alors un vioc bourriquot,
D'un bout d'champ, j'ai bouffé l'herbouze
M'en fourrant plein l'buffet sans lâcher un pelot;
Ne trouvez-vous pas ça tartouze ?
Si, bavèr'nt tous en choeur les bestiaux réunis;
Tu dois te taper la pilule.
Et sans plus de chichis, l'bourriquot fut occis
Pour avoir été trop régule.

moralité
Les gros ont tout l'affur' «Pognon, perlot, bifteack»
Quant à celui qui trinque, c'est toujours le pauvr' mec.

_________________


_(¯`·._ hchandolu `·.„.•¤­‹»
Revenir en haut Aller en bas
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Mar 15 Avr - 17:24

Le Chat et les deux Moineaux

Un greffier cassant son oeuf coque
Pour son p'tit dej' matinal
Eut comment dire un certain choc
De voir un piaf dans son casse-dalle.
Comme il avait encore trois ans
A se farcir dans sa cellotte
Le gros trouve plutôt marrant
Que césarin devienne son pote;
L'autre s'en déclare ravi
Et gazouille pour lui faire plaisir.
Mais le greffier tait son envie
Et ses boyaux poussent des soupirs.
un jour, un deuxième moineau
Entifle à son tour dans la place
Et offre un super concerto.
Histoire de rompre un peu la glace
Les deux piafs veulent savoir alors
Lequel des deux chante le plus fort.
Raminagrobis énervé
Fatalement sortit de ses gonds
Et dans ses perchoirs acérés
Croque d'un coup le p'tit second.
Mais dit-il, c'est qu'c'est vachement bon
C'est délicieux, même sans pain.
Et avant de digérer l'second
Il becquète aussi son p'tit copain.

Moralité:
Si t'apprivoises un crocodile
File lui des choux, des haricots,
Ca lui s'ra sûrement moins facile
De prendre tes miches pour un gigot.

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
hchandolu
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6138
Age : 62
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Ven 18 Avr - 23:53

Deux coqs vivaient peinards
Sur leurs meules en virée ils faisaient les flambards
Roulant des mécanoches ils partaient en java
L'un s'prenant pour tarzan l'aut' pour Casanova.
S'arrêtant pour briffer et se payer une toile
Ils voient se radiner une sorte d'étoile
Qui a tout c'qu'il faut où il faut
Bref, le gabarit d'poupée qui en fout plein les carreaux.
Cett' frangine bousculée, plus laubée qu'une Harley,
Ils vont pas la laisser aller cailler son lait;
Chacun la veut pour soi la splendide poulette,
Devraient-ils même pour çase chicorner la crête.
Sur leurs machines d'acier l'enfer déjà résonne
Les gladiateurs vont-ils s'éclater la sorbonne ?
Ca vrombit et ça fume, parfois l'engin se cabre
Comme pour retarder l'échéance macabre.
Sentant que la moutarde leur est montée au pif
Ils s'élancent dix fois pour déclencher le rif;
Sur son monstre d'acier chacun déploie les arêtes
Pour être le premier à bluffer la minette.
Soudain, à fond la caisse, l'un des héros se gaffe
Que sa tasse à café est tombée en carafe.
L'autre alors en profite et poussant l'avantae
Arrive bon premier sur son biclou sauvage.
Ilclame alors victoire à tous les horizons
Hurlant de quoi se faire péter le corgnolon
Quand un aigle superbe qui passait dans le coinceteau
Rêvant d'un coq au vin lui tomba sur l'paletot.
Le perdant a gagné, il bricole ses manettes
Et en deux coups les gros, emballe la minette.

Moralité
Si tu veux qu'une gonzesse te prenne pour Don Juan
Radine avec une Rolls et tu gagneras du temps.

_________________


_(¯`·._ hchandolu `·.„.•¤­‹»
Revenir en haut Aller en bas
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Sam 19 Avr - 14:02

Le Renard et les raisins

Un vieux goupil futé qui depuis une décade
Clapait des peaux d'zébi et des fourmis malades
Au d' Ssus de son tasseau renfila un zinzin
Qui avait tous les aspects d'une belle grappe de raisin.
Voulant les harpigner du bout de ses ratiches
Il s'aperçut tout net que c'était pas du miel
Car chaque fois qu'il pointait ses naseaux vers le ciel
Il perdait l'équilibre et tombait sur ses miches.
Mais pour lui cisailler le moral à son âge
Fallait être plus mariolle qu'une grappe de muscat.
Il se coltina donc un bel échafaudage
Et partit validinguer... et bonjour les dégâts !
Il essya encore touchant du bout du blair
Et repartit à dame les quatre fers en l'air.
L'air débecté il dit, s'éloignant de la grappe,
"Je gagnerai le tour si j'ai paumé l'étape !"

Et toute honte bue le rouquin tournant l'dos
Dit: "Ils sont trop nazebroques, c'est bon pour les blaireaux."

Moralité:
Pourquoi se faire tartir pour une grappe de raisin
C'est toujours plein d'sulfate et c'est farci d'pépins !

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Mar 22 Avr - 14:48

Le vieux Chat et le jeune Souris

Un greffier ronflottait sur sa chaise à porteurs
Dodu, lascif, peinard, conscient de son bonheur,
Quand une souris survint sortant de sa cabine
Histoire de s'aérer un p'tit coup les tétines.
Sur le chemin d'la plage le matou l'aperçoit
Et s'apprête à lui faire le coup du père François.
Il en fera un pâté, ou plutôt une quiche
Et à fond les manettes, il lui cavale aux miches.
Emportés par l'élan et la baskets qui fument
Soudain, ils freinent sec, un clébard a surgi,
Qui bien qu'un peu gâteux, un peu perdant ses plumes,
Se lance à fond la caisse aux trousses du Mistigrti
La souris épargnée se dit en fin de compte:
Qu'il faille se faire becqueter par l'autre face de raie !
Il est bien évident quand le récit s'estompe
Que chacun court après son petit intéret.
Moralité:
On court, on court, c'est vrai, après l'argent, l'amour
La jeunesse, on s'obstine à poursuivre du vent.
Mais après mille tours on s'aperçoit un jour
Que nos fesses jamais ne passeront devant.

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Fables en argot ou pastichés
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fables de la Fontaine
» Fables amères [Chabouté]
» L'argot de Paname
» Je fais la SAL des fables de La Fontaine
» [chronique] Fables de Willingham & Medina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Papotage :: Présentation :: Us et Coutumes-
Sauter vers: