Papotage
Entrez entrez vous ne serez pas déçu(e)

Papotage


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Bonjour

Notre forum a été amélioré
veuillez lire les nouveautés ci-dessous

 merci
Le 27 Août 2009

Modifications des forums et de leur contenu

voir Annonce pour plus de précisions
Un bouton de "citation multiple" a été ajouté afin de vous permettre de citer éventuellement plusieurs posts.
voir dans le sujet nouveautés forum ANNONCE
les explications plus détaillées


Un système de points a été mis en place
pour le fun
veuillez vous rendre dans le forum ANNONCE sujet nouveautés
pour en voir les détails



Partagez | 
 

 Les Fables en argot ou pastichés

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Jeu 22 Jan - 16:37

Inspiré de le chêne et le roseau

Le chêne un jour dit au roseau
« Depuis des siècles, cette fable m’exaspère
Réciter tant de fois par des jeunots,
Trop peu de respect pour les chênes centenaires
Qui ont pourtant, résister à tant,
Et qui apporte l’air, au gré du vent. »
« Mais, dit le roseau, pourquoi résister ?
Votre honneur vaut-il ce prix à payer ?
Nous autres, modeste personne,
Plions, quand la tempête sonne
L’orage ne nous fera pas casser. »
Le chêne répondit, frustré,
« Nous ne plierons pas, jamais. »
Alors, peu à peu, un vent se levait
Le chêne, fier, résistait
Mais l’inéluctable arriva, et
Il fut déraciné.
Le chêne à terre, agonisé
Pendant cela le roseau se moquait :
« Votre mort était déjà écrite,
Depuis des siècles, comme vous le dites,
Mais vous êtes trop orgueilleux !
Celui qui souffre est, ici,
Le plus fort de nous deux mon ami»
Le chêne voulant le dernier mot de cette histoire :
« Cette fatalité fait de moi ce que je veux,
Un être, plein de noblesse et de gloire
Et cela je ne cesserai d’y croire

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Lun 26 Jan - 16:12

Inspiré de La cigale et la fourmi

L'étudiant dépensier et son père

L'étudiant, ayant dépensé tout son argent pendant les vacances,
Se trouva pauvre quelle malchance !
Quand la rentrée fut venue, Pas un euro pour le resto U.
Ses parents, il va trouver,
Les priant de lui donner
Un peu d'argent pour s'amuser
Jusqu'à la fin de l'année.
Il dit:"Je vous paierai
Quand je travaillerai pendant l'été."
Le père ne le voit pas ainsi:
"Qu'as-tu fait pendant ton congé?
- J'ai fait du ski toute la journée..
- Tu as skié, j'en suis fort aise...
Eh bien, mange des pâtes maintenant !

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Mar 10 Fév - 15:24

Inspiré de le corbeau et le renard

Les chtars et le Tricar

Le tricar étant déjà perché
tenait en son bec un pètard
les chtars de leur instinct développé
pose la question au tricar
et bonjour monsieur
vous êtes défoncé vous me semblé coincé
si votre visage se rapporte à votre dosage
vous êtes le Bob Marley des temps modernes
A ces mots le tricar ne comprend pas
et pour montrer qu'il n' est pas rapta
il se roule par terre et dit ce n'est pas moi
les chtars s'en saisissent et disent alors mon ptit gars
apprenez que tout drogué
vit au dépend de se faire serrer
cette leçon vaut bien un pétard sans doute
le tricar perché et dégouté
jura mais un peu tard qu'il recommencerait plus.

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Lun 2 Mar - 16:47

Inspiré de Le coq et le renard

Le coq et le renard II (alternative version)


Compère le Renard se mit un jour en frais,

Et retint à dîner commère la Cigogne.

Le régal fût petit et sans beaucoup d’apprêts :

Le galant pour toute besogne,

Avait un brouet clair ; il vivait chichement.

Ce brouet fut par lui servi sur une assiette :

La Cigogne au long bec n’en put attraper miette ;

Et le drôle eut lapé le tout en un moment.

Pour se venger de cette tromperie,

A quelque temps de là, la Cigogne le prie.

"Volontiers, lui dit-il ; car avec mes amis

Je ne fais point cérémonie. "

A l’heure dite, il courut au logis

De la Cigogne son hôtesse ;

Loua très fort la politesse ;

Trouva le dîner cuit à point :

Bon appétit surtout ; Renards n’en manquent point.

Il se réjouissait à l’odeur de la viande

Mise en menus morceaux, et qu’il croyait friande.

On servit, pour l’embarrasser,

En un vase à long col et d’étroite embouchure.

Le bec de la Cigogne y pouvait bien passer ;

Mais le museau du sire était d’autre mesure.

Il aurait pu à jeun retourner au logis,

Honteux comme un Renard qu’une Poule aurait pris ;

Enfin c’est ainsi en tout cas

Que La Fontaine termina.

Ouaip ouaip, hein, mais alors là les copains,

Prenez une chaise et cramponnez-vous bien,

Pour rigoler, hé bien,

On va changer cette fin.

Parce que ce n’est pas une vulgaire volaille,

Qui l’empêchera, lui, Renard, de faire bombance.

D’un coup de patte qu’il lance,

Il brise le bocal. Aïe !

Tous les mets se répandent lors à même sol,

Et donc le Renard s’en saisit.

Et puisque du vase Cigogne en pleurs se désole,

Le canidé la mange aussi.

La morale de cette fable,

C’est de n’inviter à sa table

Que des amis.

Tiens, hé oui.

Parce que le Renard porte bien son nom

Et faudrait pas voir à le prendre pour un c…

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Mer 18 Mar - 15:30


Inspiré de Le loup et l'agneau

Le loup, le paon et l'agneau

Un loup en quête d’une proie croisa le chemin
D’un paon dans la fraîcheur du petit matin
- Ce n’est pas ma journée, je cherche du bétail
Et je trouve une mijaurée devant son éventail
Avec une aigrette sur la tête en couronne,
Galéjade de la nature, qu’on lui pardonne !
- Je suis un mâle, répondit alors le phasianidé
Je fais la roue pour qu’on admire ma beauté
- Si vous ne pensez donc alors qu’à séduire,
On a plus de succès quand on est dur à cuire !
Que des plumes à manger, tant pis pour moi,
Y-a-t-il un animal moins appétissant que toi ?
Dit le loup pour tout adieu à l’oiseau, ignorant
Que se cachait derrière lui un agneau tremblant.
Celui-ci, dès lors qu’il retrouva la parole
Dit au paon qu’il serait à jamais son idole :
- Vous m’avez sauvé la vie en ayant très peur,
La vraie beauté est celle qui vient de l’intérieur.





_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Dim 22 Mar - 17:28

Inspiré de les deux mulets

Les deux dauphins

Deux dauphins dans l’eau, l’un porte du poisson.
L’autre portant des boîtes de conserve d’un magasin
Celui-ci glorieux avec ses boîtes de conserve d’une charge si belle.
N’eut pas voulu pour beaucoup en être soulagé.
Il souhaite sa nageoire relever et fait sonner sa clochette.
Quand l’ennemi se présentant.
Comme il en voulait aux boîtes de conserve.
Sur le dauphin du fixe un requin se jette.
Il sourit avec sa nageoire et l’arrête.
Le dauphin, en se défendant.
Se sent percé de coup, il gémit, il soupire.
Est-ce dont là, dit-il ce qu’on m’avait promis.
Ce dauphin qui me suit du danger se retire .
Et moi j’y glisse et je péris !
-Ami, lui dit son camarade, il n’est pas toujours bon d’avoir
un haut emploi :
Si tu n’avais servi qu’un nageur, comme moi, tu ne serais pas si malade.

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Lun 30 Mar - 13:54

Inspiré de La grenouille et le boeuf

La grenouille et le bœuf : remixe

Une grenouille vit une vache
Qui était vraiment obèse, comme une ouf
Elle, qui était naine comme une tache
Jalouse, rajoute d'la sillicone et bouffe
Pour être comme l'autre conne,
Lui causa: "Vise ma gueule, ma daronne"
-C'est bon là? Nan mais z'y vas, j'te ressemble ?
-Carrément pas -et là? -déconne pas -et maintenant?
-Laisse béton, jamais tu ne me ressemble
Elle creva car comme un morphale, bouffat tellement

Il y a pleins de people dans le monde qui ne sont pas plus sage :
Tout richou veut avoir des bonnes qui servent le cognac
Tout VIP veut des gardes du corps qui ont d'l'âge

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Mar 14 Avr - 17:43

Inspiré de Le coq et le renard

Le coq et le renard II (alternative version)


Compère le Renard se mit un jour en frais,

Et retint à dîner commère la Cigogne.

Le régal fût petit et sans beaucoup d’apprêts :

Le galant pour toute besogne,

Avait un brouet clair ; il vivait chichement.

Ce brouet fut par lui servi sur une assiette :

La Cigogne au long bec n’en put attraper miette ;

Et le drôle eut lapé le tout en un moment.

Pour se venger de cette tromperie,

A quelque temps de là, la Cigogne le prie.

"Volontiers, lui dit-il ; car avec mes amis

Je ne fais point cérémonie. "

A l’heure dite, il courut au logis

De la Cigogne son hôtesse ;

Loua très fort la politesse ;

Trouva le dîner cuit à point :

Bon appétit surtout ; Renards n’en manquent point.

Il se réjouissait à l’odeur de la viande

Mise en menus morceaux, et qu’il croyait friande.

On servit, pour l’embarrasser,

En un vase à long col et d’étroite embouchure.

Le bec de la Cigogne y pouvait bien passer ;

Mais le museau du sire était d’autre mesure.

Il aurait pu à jeun retourner au logis,

Honteux comme un Renard qu’une Poule aurait pris ;

Enfin c’est ainsi en tout cas

Que La Fontaine termina.

Ouaip ouaip, hein, mais alors là les copains,

Prenez une chaise et cramponnez-vous bien,

Pour rigoler, hé bien,

On va changer cette fin.

Parce que ce n’est pas une vulgaire volaille,

Qui l’empêchera, lui, Renard, de faire bombance.

D’un coup de patte qu’il lance,

Il brise le bocal. Aïe !

Tous les mets se répandent lors à même sol,

Et donc le Renard s’en saisit.

Et puisque du vase Cigogne en pleurs se désole,

Le canidé la mange aussi.

La morale de cette fable,

C’est de n’inviter à sa table

Que des amis.

Tiens, hé oui.

Parce que le Renard porte bien son nom

Et faudrait pas voir à le prendre pour un c…

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
Craoline
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10883
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   Mar 2 Juin - 13:58

Inspiré de le Lièvre et la Tortue

Le Lièvre et la Tortue

Le lièvre et la tortue décidèrent de faire
Une nouvelle fois leur course légendaire,
Une sorte d'hommage dans la grande tradition
Au sieur de la Fontaine, pour commémoration.

Dès le coup de départ, la tortue chemina
En forçant son allure de grand galop ... au pas
Tandis que notre lièvre alla se balader
Au milieu de la foule pour se faire admirer.

Mais voilà qu'un gendarme, avisant la tortue
Courant à petits pas, au milieu de la rue,
D'un grand coup de sifflet arrêta l'animal
Et entreprit de dresser un procès verbal.

Voyant l'heure avancer, notre lièvre décolle
Et force à pleines pattes, à une vitesse folle
Mais le deuxième gendarme - il y en a toujours deux -
Arrête aussi le lièvre d'un sifflet impérieux.

Nos deux compères s'énervent, essayent d'expliquer
Qu'on les attend d'urgence, et que ça va gâcher
La fête organisée ...., et laissent échapper
Un vocable injurieux pour la maréchaussée.

Du coup les deux gendarmes décidèrent d'amener
Pour présenter au poste, les bêtes au au gradé.
C'est ainsi que la fête, commencée dans la joie
S'arrêta brusquement pour un mot maladroit.

MORALITE

On ne se bat pas contre des moulins à vent
On ne parle pas pour rien aux indifférents
Et on ne va pas indisposer des agents
Surtout s'ils sont trop cons pour être intelligents.

_________________
_(¯`·._ craoline _.·´¯)
Revenir en haut Aller en bas
http://cielpotamots.positifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Fables en argot ou pastichés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Fables en argot ou pastichés
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Fables de la Fontaine
» Fables amères [Chabouté]
» L'argot de Paname
» Je fais la SAL des fables de La Fontaine
» [chronique] Fables de Willingham & Medina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Papotage :: Présentation :: Us et Coutumes-
Sauter vers: